Thé bleu (Thé Oolong)

Thé bleu (Thé Oolong)
Un thé bleu vous allez me dire et bien oui un thé bleu ! Un thé bleu est en fait une plante dont l'oxydation artificielle est incomplète. (Pour votre information seul le thé blanc possède une oxydation naturelle).

Partir du thé vert ... mais avant le thé noir

En effet, comme pour créer du thé noir, nous possédons (forçons ?) l'oxydation via une chauffe des feuilles ... mais nous l'arrêtons en cours. Cela donne un thé entre le thé vert et le thé noir et donc l'infusion remontera ensuite des parfums qui s'orienteront vers la châtaigne. Un thé finalement très faible en théïne.

Une fabrication en 6 étapes

Le thé bleu (Oolong) se réalise en 6 étapes :
  • Flétrissage (ou séchage)
  • Roulage (abîmer la feuille)
  • Oxydation (le thé dans une pièce humide et chaude)
  • Chauffage (pour stopper l'oxydation)
  • Dessiccation (désécher les feuilles pour éviter qu'elle fermentent)
  • Tamisage (triage, puis emballage)

Un autre nom du thé bleu

Vous retrouverez le thé bleu, aussi sous une autre dénomination de thé vert Oolong, finalement une feuille tournant vers cette couleur bleutée due à sa faible oxydation.

No posts to display